Actualités logistiques

Bases de la logistique

,

Les objectifs de la logistique sont la fourniture d’un service de haute qualité, la qualité et la réduction des coûts. Des conflits d’objectifs apparaissent à cet égard. Par exemple, un niveau de stock élevé permettra certes de réduire les coûts liés aux ruptures de stock et d’augmenter la disponibilité des livraisons, mais les coûts de stockage augmenteront automatiquement. Le calcul des coûts logistiques sert ici d’instrument pour déterminer l’optimum.

De manière générale, on essaie d’éviter les transports inutiles. Ainsi, il se peut qu’un fournisseur assemble plusieurs pièces, car cela implique finalement moins de transport. Lors de la distribution de marchandises, il peut être judicieux de confier cette tâche à une entreprise spécialisée (une entreprise de transport). Celle-ci a alors d’autres donneurs d’ordre, utilise parfois des solutions modernes pour la gestion de la flotte et peut ainsi mieux éviter les trajets à vide coûteux.

Dès que cette partie fonctionne sans problème, il est évident que la planification des délais, avec la commande des produits intermédiaires et l’expédition des produits finis, doit également être liée à cette partie. Tous les départements spécialisés disposent de la même base d’informations grâce à un système de gestion des marchandises. Enfin, l’évaluation de toutes les opérations se fait d’un point de vue comptable.

Tâches

La tâche est formulée de manière pragmatique par Reinhardt Jünemann (1989) : « La tâche logistique consiste à mettre à disposition la bonne quantité, les bons objets en tant qu’objets de la logistique (marchandises, personnes, énergie, informations), au bon endroit (source, puits) dans le système, au bon moment, dans la bonne qualité, au bon coût. »[13] Cet objectif est communément appelé les 6 R de la logistique. On trouve également souvent une limitation à moins de six objectifs (par exemple le bon produit au bon moment, dans la bonne qualité et au bon endroit) sous une appellation adaptée (règle des 4 R). Les objectifs de la logistique sont de plus en plus exigeants. C’est pourquoi on parle désormais de sept R ou même de 7R+.

Les tâches de la logistique comprennent notamment le transport, le transbordement, le stockage, la mise à disposition, l’approvisionnement et la distribution de biens, de personnes, d’argent, d’informations et d’énergie, ainsi que leur gestion, leur contrôle et leur optimisation. La structuration de la logistique en fonction des tâches est une forme courante, car elle est utilisée dans de nombreux domaines de la logistique partielle (notamment la logistique d’approvisionnement,la logistique de production et la logistique de distribution).

Une tâche logistique est, entre autres, le transport de marchandises du producteur au client ou du vendeur au client final. Une autre tâche est, entre autres, le transport de marchandises/matériaux et d’informations au sein d’une entreprise, par exemple le transport de marchandises de l’entrepôt au lieu de production, l’approvisionnement des collaborateurs en informations et en matériel de travail, etc. Ainsi, les différentes disciplines de la logistique sont plus ou moins dépendantes de l’efficacité des infrastructures des entreprises, des villes, etc. mais aussi des systèmes technologiques.

L’une des tâches de la logistique de distribution consiste à planifier à temps en tenant compte des interdictions générales de circulation, des jours fériés légaux et des restrictions horaires. Elle est complétée par la préparation, par le planificateur, des documents de transport dans le respect des règles sociales en matière de transport routier et par la sécurisation, la préparation et le contrôle des marchandises ou des biens pendant leur stockage. Une autre tâche est le transport de charges lourdes (marchandises de dimensions et/ou de poids inadaptés) ou le transport et le stockage de marchandises dangereuses pour lesquelles il existe certaines exigences légales étendues. Cela comprend les dérogations et la mise à disposition de véhicules d’accompagnement, y compris le déplacement correct de la signalisation de danger sur le véhicule qui doit effectuer ce transport. Pour d’autres domaines, des autorisations CEMT sont nécessaires en plus des dispositions douanières. Une attention particulière est accordée aux livraisons intracommunautaires.

Le planificateur décide également si le ferroutage ou le transport intermodal ou multimodal sont judicieux ou quel mode de transport doit être choisi et par quel itinéraire.

Les domaines de la logistique

La logistique offre des solutions orientées vers les clients et les processus pour les systèmes globaux et partiels dans les entreprises, les groupes, les réseaux et les entreprises virtuelles. La logistique (au sens économique : déplacement de marchandises) relie les secteurs de l’entreprise que sont le stockage et le transport. Sous la pression des coûts salariaux et à l’aide d’un système de gestion des marchandises, il était nécessaire et possible de regrouper ces deux domaines sous une stratégie commune.

Logistik News

13. juin 2022

Les femmes américaines sur la discrimination dans le secteur des transports

Virginia Clark est conductrice longue distance depuis près de 40 ans et a déjà tout vu et tout vécu. Et elle pense que c’est le meilleur moment pour les femmes…

15. juillet 2023

Gestion du transport pour une distribution efficace des marchandises

Dans le climat économique actuel, chaque entreprise est soumise à une immense pression pour travailler efficacement et minimiser ses coûts d’exploitation afin de pouvoir survivre sur un marché très concurrentiel….

16. juillet 2023

Une révolution dans la protection des données ! L’UE et les États-Unis lancent un nouvel accord révolutionnaire –Est-ce qu’il tiendra ?

Le « EU-U.S. Data Privacy Framework » est entré en vigueur le 11 juillet 2023. Il s’agit d’un nouvel accord de protection des données entre l’UE et les États-Unis visant à faciliter…


🛍️ Interessieren Sie sich für dieses Projekt?
Sie können es jetzt erwerben! Kontaktieren Sie uns für weitere Informationen.